Aller au contenu

Foresterie et communautés forestières : Un passé, un présent et un avenir indissociables

Publié le 15 juin 2023

Depuis le XIXe siècle, les communautés forestières ont façonné notre Québec d’aujourd’hui avec ses villes et villages pittoresques, en bordure des forêts et des rivières, favorisant leur épanouissement et prospérité grâce à l’expansion du secteur forestier. Pour nos ancêtres, le bois était présent et essentiel dans toutes les sphères de leur vie : travail, transport, habitation, vie quotidienne, loisirs …

C’est toujours le cas aujourd’hui, nous sommes entourés de bois. Il est présent dans nos foyers, nos loisirs, nos œuvres d’arts… Toutes ces richesses que nous procurent la forêt sont issues du travail de femmes et d’hommes qui, de partout dans la province, la portent dans leur cœur. Or, depuis quelques années, les activités forestières québécoises, reconnues parmi les plus durables, sont malheureusement perçues négativement par une partie du grand public, ce qui alimente un débat hélas polarisé et creuse un fossé avec les régions autour de la stratégie de protection du caribou.

Cette situation s’est installée en dépit de l’évolution extraordinaire des pratiques forestières au fil du temps et dont les résultats sont visibles et mesurables. Ce phénomène est difficile à comprendre et paradoxal pour celles et ceux qui travaillent et vivent une étroite relation avec la forêt. Il coïncide néanmoins avec un éveil général sur l’importance de protéger nos écosystèmes, ce qui est, en soi, une bonne chose.

La foresterie québécoise est née de la détermination de nos ancêtres à vivre dignement et à laisser ce patrimoine, en héritage à leurs enfants et petits-enfants. De tout temps, l’Homme a contribué à façonner notre monde et les travailleur.euses des forêts québécoises sont fier.ères de permettre à des milliers de Québécois.es de se bâtir une maison où fonder une famille, de s’installer au coin d’un feu de cheminée pour profiter de la vie…, d’apprendre à jouer d’un instrument de musique, d’écrire ou de lire des livres ou des journaux… De plus, les retombés socio-économiques générées par les activités forestières génèrent des bienfaits à TOUTE la société québécoise.

Nous tous et toutes, qui vivons dans les communautés forestières, sommes des amoureux de notre forêt. Nous vivons en symbiose avec elle, été comme hiver. Elle fait du Québec une destination privilégiée pour des millions de visiteurs chaque année.

Nos communautés forestières sont composées de milliers de familles profondément enracinées dans leur milieu à travers la province, qui s’inquiètent dorénavant de leur avenir, au même titre que de la sauvegarde des conditions de vie offertes par la planète. Dans ce contexte, la mise en valeur durable de la forêt s’inscrit en tout point vers une transition écologique indispensable pour atteindre cet objectif. Dès 2016, la FAO (Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture rattachée à l’ONU) appelait à utiliser les produits du bois pour lutter contre les changements climatiques. Les scientifiques du GIEC le confirment également en appelant à une gestion durable des forêts pour améliorer la séquestration du carbone.

Si, collectivement, nous voulons préserver des conditions de vie dignes à nos communautés et laisser en héritage des forêts en santé pour les générations futures, nous devons tenir compte de l’ensemble des parties concernées. Nous souhaitons ardemment, pour ceux qui nous succèderont, qu’une issue concertée, basée sur les principes de développement durable, sera identifiée dans le cadre de la stratégie de protection du caribou. Cette dernière doit répondre à un objectif commun de préserver notre environnement et d’assurer la pérennité de nos communautés afin que nous puissions relever les défis des changements climatiques et de l’érosion de la biodiversité qui en découle. Nous considérons que seule une telle approche permettra de trouver des solutions durables au bénéfice de la collectivité québécoise.

Liste des 50 signataires de cette lettre :

Alain Paradis – Directeur général, Coopérative Forestière de Petit Paris et PDG, Produits Forestiers Petit Paris

André Fortin – Maire, Métabetchouan–Lac-à-la-Croix

André Gilbert ing.f. – Ingénieur forestier, Directeur Général de Boisaco

André Guy – Maire, Dolbeau-Mistassini

Annie Beaupré – Directrice générale, FQCf

Bastien Beaulieu – Directeur général, Coopérative forestière St-Dominique

Benjamin Dufour – Directeur général, Coopérative des travailleurs forestiers Ste-Marguerite (COFOR)

Benoit Houle Bellerive, ing.f. – Directeur Général, Coopérative forestière du Bas St-Maurice

Bernard St-Gelais – Maire, Saint-Charles-de-Bourget

Caroline Lavoie, ing.f. – Ingénieure forestière

Claude Dupuis – Directeur général, groupe Forestra, coopérative forestière

Dany Larouche – Président local, syndicat UNIFOR (usine Résolu de Mistassini)

David Desbiens – Planificateur en entretien, Produits forestiers Résolu (usine d’Alma)

Denis Bujold – Directeur général, Sargim CTPP / Pépinière Baie-des-Chaleurs

Eric Marcil – Président de la section locale 85 d’Unifor

Gaston Déry, C.M.,C.Q. – Ingénieur forestier et Président, Gaston Déry Inc.

Gérard Poulin – Ingénieur forestier

Gilles Dufour – Maire, St-Eugène d’Argentenay

Guylaine Proulx – Mairesse, Péribonka

Hervé Simard – Maire, Ferland-et-Boilleau

Isabelle Courcy, ing.f. – Ingénieure forestière

Jacques Gagnon – Citoyen et administrateur Coopérative forestière La Nord-Côtière

Jean-Marc Crevier – Conseiller municipal et responsable du dossier forêt pour la ville de Saguenay

Johnny Dubé – Directeur général, Abifor

Jonathan Synnott, ing.f. – Association coopérative forestière de Saint-Elzéar

Lise Boulianne – Maire, Sacré-Cœur

Louis Ouellet – Prefet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est

Luc Simard – Préfet de la MRC Maria-Chapdelaine

Manon Simard – Directrice générale, Scierie Lac-Saint-Jean inc.

Marc Richard –  Maire, Hébertville

Marc-André Despins, CPA – Directeur général, Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice

Marie-Pier Ouellet – Vice-présidente, Conseil central SLSJ-CSN

Mario Desbiens – Maire, Sainte-Monique-de-Honfleur

Martin Larouche – Directeur général, Coopérative de solidarité forestière de la Rivière-aux-Saumons

Micheline Anctil – Préfet de la MRC de la Haute-Côte-Nord et mairesse de Forestville

Nancy Tanguet – Directrice générale, Coopérative Serres et pépinière Girardville

Pierre Deslauriers – Maire, Saint Félix d’Otis

Réjean Paré – Président et chef des opérations, Remabec

Rémi Gagné – Maire, Rivière-Éternité

Steeve St-Gelais – Président de Boisaco et de Groupe Boisaco

Stéphane Bouchard – Président, Coopérative des travailleurs de la transformation du bois feuillu du Saguenay et de la Côte-Nord (Valisaco)

Stéphane Dufour – Président, Coopérative des travailleurs(euses) de Sacré-Coeur (UNISACO)

Stéphane Gagnon, MBA – Directeur général, Coopérative forestière Girardville et Président, FQCF

Sylvie Beaumont – Mairesse, Alma

Sylvie Coulombe – Mairesse, Saint Thomas Didyme

Vicky Savard – Présidente, Coopérative des travailleurs forestiers de Ste-Marguerite (COFOR)

Vincent Beckert – Maire, Girardville

William Lebel ing.f. – Directeur général, Coopérative forestière la nord-Côtière

Yanick Baillargeon – Préfet de la MRC Domaine-du-Roy et Président d’Alliance forêt boréale

Yves Boulay – Directeur général par intérim, Coopérative forestière de la Petite Nation

À la une